This is a project that was begun with the intention of celebrating in paint, the fantastic life and work of the Little Green Men of Paris. While everyone in Paris goes about their busy day, this dedicated army of men in green use every means imaginable to clean this beautiful city.

While not adverse to the technical advances of street-cleaning machines, motorcycles equipped with dog poop vacuum cleaners to crane trucks that lift the giant bottle apples. But much of their work is carried out with the simple implement of a broom. It is not to outrageous to suggest that the simple and repetative gestures with the broom give their work a spiritual dimension.

At the very least, these are men (and women) who, regardless of our careless littering, tirelessly and endlessly clean up after us. It is difficult work and certainly at times unpleasant. But it is so well orchestrated that it seems like there is a dance to it.

Parisians are not known for their cleanliness, and if it were not for these green men would live in filth rather than the beautiful streets which we enjoy.

The Green Men Project began with the paintings, but it does not end there. I would like to propose that Paris and even all of France dedicate one day a year as a holiday in honor of the sanitation workers of this city. One day to thank and salute these men for their efforts in making our lives a little bit more liveable and a little bit safer.

It is in this spirit that I offer my paintings for your viewing pleasure. That you may grow to appreciate the paintings as well as the work and the men that inspired them.

Douglas Brodoff

Ce projet a débuté avec l'intention de rendre hommage, à travers la peinture, au fantastique travail accompli par les " Petits Hommes Verts " de Paris. Pendant que les Parisiens s'affairent, cette armée de petits hommes verts usent, consciencieusement, de tous les moyens possibles et inimaginables pour nettoyer notre belle ville.

En dépit des avancées technologiques des machines qui nettoient les rues, des motto-crottes et des camions qui vident les "grosses pommes vertes" pleines de bouteilles, le gros de leur travail est accompli avec un simple balais. Alors, il n'est pas outrageux de dire que dans ce geste simple et répétitif existe une dimension spirituelle.

Ce sont ces hommes et ces femmes qui, malgré notre facilité à jeter nos papiers par terre, nettoient inlassablement derrière nous. C'est un travail difficile et certainement déplaisant quelquefois. Mais il est si bien orchestré qu'il ressemble à s'y méprendre à une danse.

Les Parisiens ne sont pas réputés pour leur propreté, et s'il n'y avait pas ces "little green men" nous vivrions dans la saleté au lieu de marcher dans ces belles avenues Parisiennes que nous apprécions.

Le projet des « Petits Hommes Verts » commence d'abord avec la peinture, mais ne s'arrête pas là. Je voudrais créer à Paris et peut-être à travers toute la France un jour férié en l'honneur des agents de propreté de notre ville. Une journée pour remercier et saluer ces personnes pour leurs efforts, ces personnes qui rendent nos existences un peu plus vivables et un peu plus saines.

C'est dans cet esprit que j'offre mes toiles au regard du public, pour qu'il puisse apprécier à la fois les toiles et le travail des hommes qui les ont inspirés.

Douglas Brodoff


SPECIAL THANKS go to
Jessica Forde for photographing all the paintings in Gallery One.
brodoff@free.fr